Dépasser les blocages à l'écriture

Il y a des moments où travailler sur un long projet d’écriture devient intense émotionnellement.

Soit parce que la charge de travail est telle que tu as l’impression d’avoir une montagne à gravir et que tu penses de pas en voir le bout.

Soit parce que quelque chose dans ce projet vient te chercher sur une ancienne blessure pas encore complètement cicatrisée ou une croyance que tu as sur toi-même, que tu pensais résolue, et qui revient sur le tapis.

Bien-sûr la procrastination peut survenir lorsqu’on doit effectuer des tâches qui ne nous mettent pas en joie, mais ce n’est pas de ça dont je parle aujourd’hui.

Je parle de la procrastination comme un mouvement intérieur de fuite devant une vraie difficulté à avancer dans son projet.

Tout d’abord, insufflons tout de suite de la compassion et de l’amour dans ce mouvement. Il est parfaitement normal et fait partie du voyage archétypal du Créatif.

Ces moments de flottement ne sont point à juger, et l’invitation est plutôt de les traverser en conscience.

Comment tu reconnais que tu es en train de procrastiner sur ton projet ?

Je pense que tu le sais : si tu commences à réorganiser tous les placards de ton dressing, nettoyer de fond en comble ta cuisine ou si tu es tentée de démarrer un autre projet d’écriture, c’est le signe d’un inconfort.

La solution ? Faire pause et regarder ce qui se cache derrière.

Prends une profonde inspiration. Prends ton plus joli carnet, sonde en toi la nature de cette intensité et essaie de l’articuler avec des mots, grâce à l’écriture libre et intuitive.

  • Il y a-t-il une peur en-dessous ?

Peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas arriver à terminer ? Peur de la réaction de ton entourage, peur de l’échec ?

Formule ainsi dans ton journal personnel :
« J’ai peur de… « 
« J’éprouve de la crainte à… « 

  • Sens-tu que tu n’es pas assez préparé.e ?

Est-ce qu’il te manque des informations ? As-tu consacré assez de temps dans la planification de ton projet ?

Formule ainsi dans ton journal personnel :
« Je ne me sens pas prête à […] parce que […] »

  • Est-ce que ton projet est assez mûr pour te lancer ?

As-tu crée de l’espace pour que les idées et les intuitions émergent ? As-tu de la clarté sur ton message, ton audience ?

Formule ainsi dans ton journal personnel :
 » Je ne me sens pas prêt.e à me lancer parce que […] »

Attention à bien distinguer les réflexions et ressentis qui viennent de faits tangibles à ceux qui sont générés par une peur. Tu peux ne pas te sentir préparé.e ou prêt.e, parce qu’un gros syndrome de l’imposteur vient pointer son nez.

Sois le.la plus précis.e et spécifique possible. Et honnête aussi, bien sûr.

Si l’observation consciente par l’écriture n’est pas facile pour toi, je te partage une autre astuce que je trouve intéressante et assez efficace : utiliser l’émotion contactée et la canaliser pour l’insuffler dans une autre activité créatrice.

Lors d’un coaching avec une auteure, elle me partageait ses difficultés à se plonger dans son projet et qu’elle s’était mise à la peinture pour le moment.

Là où on pourrait y voir simplement de la procrastination et un mécanisme de fuite, j’y ai vu quant à moi une formidable opportunité pour qu’elle explore de manière différente la vision de son projet. Surtout qu’il s’agissait d’un roman fantastique.

Quand on est très bon dans un domaine artistique, on peut parfois y mettre un enjeu de dingue. Et pour les auteures et certain.es entrepreneur.es, c’est évidemment l’écriture.

Alors, passer par un autre portail créatif peut être une façon très puissante de se connecter différemment à son projet et travailler sa vision.

J’ai testé moi-même l’approche. Avec ma coach, Anne-Sophie, dont l’art-thérapie est au cœur de son accompagnement, on a travaillé la vision de ma communauté Terre d’Artistes.

Comme cette communauté est un vrai espace sacré pour moi, ce qui était vivant dans l’instant était de me connecter à ce lieu.

Et voici ce que cela a donné.

Art Thérapie

J’ai pu faire cette aquarelle en 15 mn seulement. Passer par les mots m’aurait pris beaucoup plus de temps assurément ! Et parfois, ils sont assez limitants.

Que penses-tu de cette approche ?

Quels seraient les activités artistiques que tu pourrais utiliser comme outil de procrastination créative ?

Aquarelle : © 2021 – Carole Bouché
Crédit photo Epingle Pinterest : Canva
Comment transformer la procrastination en activité créative

Laisse-moi t’envoyer des lettres…

Les Story Letters sont des lettres mensuelles pour te partager ce qu’il se passe dans ma vie d’entrepreneure créative et dans ce que j’expérimente avec les auteur(e)s, les artistes et les entrepreneur(e)s que je côtoie ou accompagne. C’est un mélange de coaching, de partages d’expérience et de prises de conscience, toujours avec l’intention de t’apporter une perspective nouvelle sur l’art de vivre une vie créative joyeuse et jouissive.