Apprendre à écrire un roman

Un jour, sur Instagram, j’ai lu un commentaire sous un post sponsorisé pour un atelier d’écriture :

« Ecrivain, ça ne s’apprend pas ! « 

Et là, j’ai fait : « Wow ! Bonjour, la croyance limitante ! » Et quelle étroitesse d’esprit aussi !

Mais surtout, pour moi, il y a confusion.

Ecrivain, ça s’apprend parce que c’est un métier, certes artistique, mais un métier quand même. Comme joaillier, ferronnier d’art, photographe, danseur professionnel, chef étoilé, paysagiste, graphiste, etc.

J’ai parfois l’impression que certaines personnes confondent l’artiste en tant qu’activité créative et l’Artiste, l’archétype.

Ecrivain/photographe/comédien/danseur, etc., font partie des Artistes, ceux qui pratiquent un métier artistique. Mais sous cette appellation sont regroupés l’artiste (archétype) et le technicien (expert d’un art).

Et la technique, ça s’apprend !

L’écrivain aspirant doit savoir ce qu’est un incident déclencheur comme le photographe débutant doit savoir ce qu’est une ligne de tiers.

L’écrivain en herbe doit comprendre les différences entre arc positif, neutre ou négatif et ce que cela implique en termes de structure de l’intrigue, comme le photographe en apprentissage doit comprendre comment utiliser la lumière naturelle ou artificielle pour créer des contrastes, du relief et des ambiances.

L’écrivain averti doit connaître les conventions et scènes obligatoires du genre dans lequel il écrit, comme le photographe aguerri doit pouvoir faire la différence entre les codes de la photo journalistique, sociale, ou animalière s’il veut se spécialiser.

Ça, c’est la technique. Il y a une phase d’initiation, d’expérimentation puis de maîtrise.

Être artiste, en revanche, non, ça ne s’apprend pas parce que c’est un archétype.

Un archétype, c’est un schéma de comportements universels qui appartient à l’inconscient collectif. Si je te dis « Mon fils est un vrai geek », tu comprends tout de suite ce que je veux dire, même si tu ne l’as jamais rencontré. Parce que les archétypes sont avant tout un langage intuitif emprunté aux mythes et aux symboles.

Selon l’évolution des consciences, certains archétypes se désactivent et d’autres apparaissent. L’archétype du « geek » est apparu (dans le sens « activé dans le champ de conscience universel ») lorsque la bulle internet a explosé. L’archétype de la princesse par contre est désactivé au profit de celui plus « empowered » de la Reine (regarde les nouveaux Disney, et tu comprendras).

Alors, l’archétype de l’artiste, c’est quoi ? Et comment il se manifeste ?

L’artiste (appelé aussi le Créatif) voit la beauté partout, même dans la laideur, car la beauté est ici à comprendre comme le spectre des couleurs de la vie.

Et cette beauté, il a besoin de la révéler, de l’exprimer, de l’interpréter, de lui donner forme, de la transformer, afin qu’elle devienne un champ émotionnel qui inspire les autres. En cela, l’Artiste contribue à l’évolution de la psyché humaine et des multiples façons dont celle-ci se manifeste.

Cette compulsion, ce pouvoir (parce que cela en est un) de transformer l’ordinaire en un enchantement, on est d’accord, ça ne s’apprend pas.

C’est un don, une aptitude innée, une passion comme un feu intérieur. Mais on est d’accord aussi : cette disposition naturelle pour capturer la beauté ne peut pas se transformer en activité/métier artistique sans être canalisée et soutenue par l’apprentissage de la technique.

Le talent pour le chant chez Adele ou Beyoncé est un don. Mais elles ne sont pas devenues les deux interprètes féminines les plus performantes en chantant juste sous leur douche. Derrière, il y a du travail, de la technique, des essais, des échecs, des blessures vocales, une discipline pour prendre soin de leurs voix.

Le talent pour le storytelling chez Shonda Rhimes (auteure sur Grey’s AnatomyPrivate PracticeScandal et productrice exécutive sur Les Chroniques de Bridgerton sur Netflix) est une aptitude innée. Mais elle n’est pas devenue une scénariste réputée en TV, parce qu’elle adorait enfant écrire des petites histoires dans son journal et qu’elle a une Maîtrise en cinéma, mais parce qu’elle a passé du temps à analyser et décortiquer les scénarios et les pilotes des séries les plus populaires ou au contraire ceux qui ont échoué, qu’ils soient anciens ou plus contemporains (Source des propos : Masterclass.com).

Le talent pour l’interprétation chez Tom Hiddleston (Loki, The Night Manager, Crimson Peak) est né en réalisant à quel point l’expérience émotionnelle que vit collectivement une audience est puissante, lorsqu’il vit une pièce de théâtre pour la première fois adolescent. Puis, cette épiphanie s’est transformée en passion intense pour le théâtre qu’il a commencé au collège d’Eton comme exutoire au divorce de ses parents, puis en compétences lorsqu’il a rejoint la RADA (Royal Academy of Dramatic Art). Mais il n’est pas devenu l’un des acteurs britanniques les plus plébiscités parce qu’il est passionné et compétent, mais parce que ce feu intérieur est constamment nourri par une discipline de travail méticuleuse tant dans la préparation physique que créative en pré-production (beaucoup de recherche sur ses rôles, le worldbuilding, immersion, etc.), et la conscience que ce métier est pour lui du « Soul Work », une voie d’exploration, de développement personnel et transformation de son être profond.

Alors, est-ce qu’écrivain, ça s’apprend ? Oui… et non ! 

Mais ça dépend de quoi on parle !

Et ça dépend aussi de ton niveau d’ambition. Si tu écris juste pour toi, simplement pour le plaisir, ce n’est pas la même chose que d’écrire en vue d’être diffusé.e ou publié.e.

Dans tous les cas, l’artiste et le technicien sont à nourrir toutes les deux. Ils sont inséparables, comme les deux faces d’une même pièce.

Parce que c’est comme même plus sympa de pratiquer un art quand tu sais ce que tu fais ! Je n’ai pas vocation à devenir photographe, qui est une passion depuis l’enfance, mais le stage que j’ai fait en photographie m’a permis de poser un œil différent sur ce que je vois, ce qui a amélioré grandement mes clichés. Donc satisfaction personnelle et plaisir à partager !

Et toi, que mets-tu en place pour nourrir l’Artiste et le Technicien ?

Crédit photo : Jennie Ueberberg / Unsplash.
Devenir écrivain

Laisse-moi t’envoyer des lettres…

Les Story Letters sont des lettres mensuelles pour te partager ce qu’il se passe dans ma vie d’entrepreneure créative et dans ce que j’expérimente avec les auteur(e)s, les artistes et les entrepreneur(e)s que je côtoie ou accompagne. C’est un mélange de coaching, de partages d’expérience et de prises de conscience, toujours avec l’intention de t’apporter une perspective nouvelle sur l’art de vivre une vie créative joyeuse et jouissive.