Sans vous, sans voix

Je voulais reposter ici une Story Letter, que j’ai écrite en avril 2021, pour les personnes qui sont curieuses de lire le genre de contenu que je partage dans mes emails mensuels. Tu peux t’abonner à mes Story Letters en bas de cette page.

En faisant quelques courses dimanche matin au supermarché du centre-ville, je suis passée devant le Théâtre du pays de Morlaix. Dans la bonne humeur, quatre jeunes gens étaient attelés au nettoyage à la serpillère des marches devant le théâtre. Pourtant, les nouvelles restrictions annoncées par le gouvernement fin mars ont (re)mis un coup d’arrêt à la programmation : les spectacles annoncés pour le mois d’avril ont dû être annulés. Pas de quoi être de bonne humeur !

On sent bien que les intermittents du spectacle trépignent, coincés entre excitation de retrouver un public et de dédier leur temps à ce qu’ils savent faire de mieux, et inquiétudes pour leur avenir professionnel.

Devant le théâtre, il y avait un chevalet ardoise avec ces mots tracés à la craie : 

« Sans vous, sans voix. »

C’est peu de mots, mais ils sont puissants.

C’est puissant parce que cela révèle la mission intime du storytelling, que ce soit par la littérature, le cinéma, le théâtre, la chanson.

Sans nous, les Messagers, l’humanité n’a aucun support émotionnel et intellectuel qui leur sert de miroir pour se questionner sur les sujets profonds de la vie, du monde, d’elle-même.

Sans nous, le public, les Messagers n’ont aucun espace pour faire entendre leur voix artistique, partager les prises de conscience et les sagesses acquises par observation et/ou par expérience, et accomplir leur mission d’accompagner l’humanité à se regarder de l’intérieur pour y déceler encore des zones d’ombre qui attendent d’être solarisées par notre lumière intérieure.

Une histoire vaudra toujours mieux que tous les discours pimpants de coach en motivation et tous les shows dégoulinants de quelque gourou « faussement » spirituel.

J’ai déniché cette ligne de dialogues en regardant A la poursuite du bonheur,  avec Will Smith :

« Ne laisse jamais personne te dire que tu n’arriveras pas à faire quelque chose. Pas même moi. D’accord ?
– D’accord.
– Tu as un rêve, tu dois le protéger. Quand les gens n’arrivent pas à faire quelque chose eux-mêmes, ils te disent que tu n’y arriveras pas non plus. Tu veux quelque chose, tu vas le chercher. Point barre. »

Plutôt puissant comme dialogue, non ?

En tant que Storyteller, tu seras toujours plus efficace qu’un coach en motivation, parce que tu laisses de côté ton égo pour te mettre au service d’une intrigue et de personnages, et que tu laisses le soin à ton audience de retirer de cette histoire ce dont elle a uniquement besoin pour évoluer à son rythme.

En tant que Storyteller, tu sera toujours plus puissant.e qu’un gourou, parce que tu as choisi la subtilité, la nuance, et que tu passes intelligemment par le voyage émotionnel pour distiller une vérité plutôt que de la balancer à la tronche des gens sans filtre comme si tu avais tout compris à la vie.

La vraie mission d’un Messager prend racine dans l’équilibre du donner et du recevoir : tu t’inspires des autres ou de ta vie, tu analyses et alchimises, puis tu restitues pour éclairer sur le chemin.

C’est pur, c’est noble, c’est pratiquement un job de guérisseur parce que ça participe à l’équilibre émotionnel et psychique du monde !

C’est là où on peut questionner les décisions du gouvernement et la vision de la vie qu’ils nous proposent en déclarant les librairies, les théâtres et les cinémas, et tout spectacle comme des services « non essentiels » ! (Mais, on ne va pas rentrer dans ce débat, je vais m’échauffer sinon !)

Les histoires ne sont pas là pour nous divertir, mais sont essentielles à l’évolution de l’espèce humaine. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les recherches en neuroscience appliquées au storytelling ! Grâce à elles, on fait sens du chaos ambiant qui nous assaille constamment. Grâce aux histoires, nous apprenons à mieux naviguer au sein de nos vies sociales et émotionnelles.

Ce n’est pas rien comme mission ! C’est un sacré pouvoir que tu as entre les mains ! Et évidemment, derrière chaque pouvoir se trouve une responsabilité. Et la responsabilité du Messager se niche dans la restitution de l’authenticité et la vulnérabilité de la nature humaine, et la compassion pour le jeu difficile qu’est la vie.

Cette mission est la tienne, si tu l’acceptes ! La mienne, c’est de te guider à remplir ta mission en étant garante de l’expérience émotionnelle que tu concoctes pour ton audience de cœur sur la base de cette responsabilité.

Crédit photo : © Gwladys Louiset

Sans vous, sans voix - Extrait Story Letter

Laisse-moi t’envoyer des lettres…

Les Story Letters sont des lettres mensuelles pour te partager ce qu’il se passe dans ma vie d’entrepreneure créative et dans ce que j’expérimente avec les auteur(e)s, les artistes et les entrepreneur(e)s que je côtoie ou accompagne. C’est un mélange de coaching, de partages d’expérience et de prises de conscience, toujours avec l’intention de t’apporter une perspective nouvelle sur l’art de vivre une vie créative joyeuse et jouissive.